L’UE Plutôt que l’OTAN

AddThis Social Bookmark Button

La candidature de l’Ukraine en qualité de pays membre de l’Union européenne offre à cette dernière une solution diplomatique qui contente tout à la fois Kiev et Moscou, la Russie restant encore très allergique à l’OTAN et indifférente à l’Union Européenne.

En acceptant la candidature de l’Ukraine en qualité de pays membre de l’Union européenne, Commission et Parlement européens s’engagent dans une voie, au regard de la situation géopolitique et diplomatique actuelle, des plus prudentes.


Beltway Insider: Biden/Roe, SCOTUS Agenda, Havana Syndrome, COVID/Vaccine Totals, Maxwell, Uvalde

Plusieurs raisons poussent à cette analyse qui met en évidence, alors que la crise ukrainienne tendait à prouver le contraire, une forme de frilosité de la part des vingt-sept. Ainsi, en acceptant l’intégration de l’Ukraine dans l’Union européenne dans un protocole d’adhésion qui s’étale sur dix ans durant lequel devront être engagés la reconstruction du pays et la lutte contre la corruption endémique qui ronge le pays, Bruxelles s’offre une solution à moindre coût. Concrètement, intégrer l’Ukraine dans l’Union vaut toujours mieux que de l’intégrer dans l’OTAN à laquelle l’Ukraine est aussi candidate.

Opportunité ou Problème

Les conséquences de l’adhésion programmée et effective de l’Ukraine seront moindre qu’une entrée dans l’OTAN à même de hérisser Vladimir Poutine véritablement allergique à l’Organisation de défense atlantique. L’absence de risque militaire et d’escalade liée ne sont pas sans rassurer des Européens qui tablent sur une fin prochaine du conflit.


Ainsi vécu la Pax Europea

Certes il est fort probable qu’une issue ne soit trouvée que dans le courant de l’année 2023 mais il est quasiment certains que le volet militaire et actif du conflit sera clos d’ici 2032. En parallèle, l’Union Européenne sait aussi que tout puissant et dangereux soit-il, Vladimir Poutine n’est en rien éternel et que sa succession finira bien par se poser un jour.

Le successeur de l’actuel maître du Kremlin aura devant lui la nécessité de rétablir des relations diplomatique saines avec l’Union européenne et les Etats-Unis, l’entrée de l’Ukraine dans le marché unique apparaissant alors plus comme une opportunité économique frontalière que comme un problème.


Une Assemblée de Circonstances

Dans le même temps, intégrer l’Ukraine dans l’Union européenne permet aussi à cette dernière de s’affranchir d’une nouvelle crise politique et diplomatique. Politique car l’Union démontre sa capacité à s’élargir y compris face à la menace du géant russe, diplomatique car elle prouve qu’elle sait contourner l’obstacle de l’OTAN pour s’assurer une certaine sécurité car jamais la Russie de Vladimir Poutine ou ses successeurs n’oseront s’en prendre à un pays de l’Union européenne.

Dernier point, et non des moindre, qui ouvre à l’Union une sorte de boulevard, le fait que Vladimir Poutine se moque en tous points de l’Union européenne qui n’est à ses yeux qu’un espace économique où vendre son gaz et son pétrole.


L’Ukraine et Machiavel

Préoccupé à ce jour par l’annexion des républiques ukrainiennes pro-russes, Vladimir Poutine ne cache pas son mépris pour un ensemble, l’Union européenne, à ses yeux quasi-insignifiant sur le plan diplomatique car toujours secondé par les Etats-Unis. Reste à savoir cependant si cette adhésion, pour l’instant à l’état de projet, sera toujours appréciée par la Russie comme un avatar sans effet direct dans les années à venir. Avec ou sans VladimirPoutine.

 

Bio: Olivier Longhi possède une vaste expérience en histoire européenne. Journaliste chevronné avec quinze ans d’expérience, il est actuellement professeur d’histoire et de géographie à la région de Toulouse en France. Il a occupé divers postes dans le domaine de l'édition, notamment ceux de chef d'agence et de chef de l'édition. Journaliste, blogueur reconnu, éditorialiste et chef de projet éditorial, il a formé et dirigé des équipes éditoriales, a travaillé comme journaliste pour différentes stations de radio locales, consultant en presse et en édition et consultant en communication.

Haute Tease

  • Beltway Insider: US Poised For War; Intelligence Assesses Attack; Secretary of State Presents Case; Politicians Respond

    AddThis Social Bookmark Button

    President Barack Obama has spoken to the nation as he prepares to launch U.S. missile strikes aimed at Syrian military installations in retaliation for Bashar al-Assad’s use of chemical weapons.

     
  • The Academy Elects 2020–2021 Board of Governors

    AddThis Social Bookmark Button

    The Academy of Motion Picture Arts and Sciences today announced its newly elected 2020–2021 Board of Governors.  The governors will take office at the first regularly scheduled board meeting of the new term. 

     
  • Beltway Insider: Trump/Impeachment, UK/The Hague Terror, Mexico/Cartels, Congo Measles Crisis, 2020

    AddThis Social Bookmark Button

    President Donald Trump, who spent the Thanksgiving holiday with the First Lady in Afghanistan serving meals to U.S. troops still deployed, announced he nor any of his attorneys will not participate in the upcoming judiciary committee hearings.

     
  • Georgia and The Vintage Youth - A Jazzy, Big Band, Sound is Crossing the Pond

    AddThis Social Bookmark Button

    Georgia and The Vintage Youth, big vocals, stunning jazz and lots of strut and swagger, presents a collection of tracks from her debut EP 'The Girl' and the follow up EP 'El Reco' featuring Neville Staple.

     
  • Sony and Filmmaking Alumni Of The American Film Institute Kick Off "Be Moved": A 4k Movie-Making Project

    AddThis Social Bookmark Button

    LOS ANGELES, Nov. 11, 2013 – Sony Electronics today announced a 4K movie-making project "Sony/AFI 4K Shorts: Be Moved," showcasing the talents of the alumni of the AFI Conservatory, the world renowned film school of the American Film Institute (AFI).

     
  • CNBC Exclusive: CNBC Transcript: Coca-Cola CEO and Incoming Chairman James Quincey Speaks with CNBC’s Sara Eisen Today

    AddThis Social Bookmark Button

    Coca-Cola CEO and Incoming Chairman James Quincey speaks with CNBC's "Squawk on the Street" on the market shift, a bullish 2019, the first female independent lead director, new innovative beverage freestyle serve, and Coco Cola's international exchanges.